Lexique Matériel médical

A / C / D / E / G M O / S / U

 



A

Auscultation

L’auscultation est un examen clinique qui consiste à écouter les divers bruits émis par les organes tels que le cœur, les poumons ou encore les intestins.

Cet examen de diagnostique a pour but de déterminer la fonction physique de l’organe ou de détecter la présence d’une éventuelle maladie.

Il existe deux types d’auscultation :

  1. L’auscultation médiate : le praticien écoute les bruits produits par les organes à l’aide d’un stéthoscope. C’est le médecin français René Laennec qui est à l’origine du diagnostic médical par auscultation grâce à son invention du stéthoscope.
  2. L’auscultation immédiate : qui consiste à poser directement l’oreille sur le thorax du malade.

Lors de cet examen, le médecin va  examiner le patient et ausculter ses poumons, son cœur et ses intestins afin  d’évaluer  la fréquence, l’intensité, la durée, le nombre ainsi que la qualité des bruits émis par ses organes.

Auscultation pulmonaire 

Lors de l’auscultation pulmonaire, le médecin va interpréter les bruits provoqués par le passage de l’air dans les poumons, au moment de l’inspiration et de l’expiration.

 Le bruit pulmonaire normal s’appelle le murmure vésiculaire. Il s’agit d’un bruit très doux  et continu, que le médecin va écouter durant toute la phase de l’inspiration et de l’expiration.  Ce bruit est provoqué par le passage de l’air à l’intérieur des alvéoles.

Lorsqu’il y a une pathologie, ce murmure vésiculaire peut-être diminué, ou même absent. Le médecin peut aussi entendre d’autres bruits appelés bruits adventices. C’est le cas lors de :

  • Râles crépitants : bruits fins, rapides et secs qui apparaissent à la fin de l’inspiration et qui sont le signe de la présence de liquide dans les alvéoles pulmonaires.
  • Râles sibilants : respiration sifflante qui est due  à la présence d'un corps étranger dans les voies respiratoires.
  • Râles bronchiques : bruits discontinus de tonalités graves qui indiquent la présence de sécrétions dans les grosses bronches.
  • Le frottement pleural : bruit superficiel qui correspond à une atteinte de la plèvre.

Pour l’auscultation pulmonaire, le médecin va poser son stéthoscope sur le thorax du patient. Il va ausculter les faces arrière, latérales et antérieures du thorax.

 

Auscultation cardiaque

L’auscultation cardiaque permet l’écoute du cœur à l’aide d’un stéthoscope. Les bruits normaux qui vont être identifiés par le praticien correspondent aux bruits caractéristiques de la systole ventriculaire (contraction des ventricules puis expulsion du sang vers le système circulatoire).

En cas de pathologie, lors de son auscultation le médecin va entendre des bruits qui sont le signe d’une anomalie :

  • Anomalie du rythme cardiaque : fréquence cardiaque anormale, irrégulière.
  • Présence d’un souffle : qui est produit par des turbulences de la circulation du sang vers le cœur
  • Frottement du péricarde : qui traduit une inflammation du péricarde.

Pour l’auscultation cardiaque, le médecin va écouter au niveau du foyer aortique, du foyer pulmonaire, de la pointe du cœur, et sous le sternum.

Auscultation abdominale

Lors de l’auscultation, le médecin va prêter attention aux différents bruits et dépister d’éventuelles anomalies :

  • Bruits intestinaux hyperactifs : en cas de diarrhée ou de maladies inflammatoires de l’intestin
  • Bruits intestinaux hypoactifs : en cas de constipation
  • Absence de bruit : en cas d’obstruction intestinale ou encore de péritonite

Le médecin pose son stéthoscope sur l’abdomen du patient, pour le diagnostic de son auscultation abdominale.

 

NM Médical a développé pour vous toute une gamme de stéthoscopes de qualité pour vos auscultations cardiaques, abdominales ou pulmonaires :

Autoclave

L’autoclave est un appareil de stérilisation à vapeur d’eau saturée sous pression. Généralement utilisé dans le milieu hospitalier mais également en cabinet médical, l’autoclave permet la stérilisation des dispositifs médicaux. L’autoclave est composé d’un récipient avec un couvercle, ce qui permet une fermeture hermétique. L’autoclave fonctionne grâce au principe de l’évaporation : la cuve de l’autoclave fait monter la pression dans la chambre afin d’augmenter la température et effectuer une stérilisation à la vapeur.

Cette vapeur d’eau saturée détruit directement par hydrolyse les protéines des germes présents dans la chambre de l’autoclave au cours du cycle de stérilisation. Les dispositifs médicaux mis au contact de la vapeur d’eau saturée à une certaine température et sur une durée bien définie, sont ainsi stérilisés par fractionnement du vide et peuvent être utilisés sur le patient. Le dispositif médical est considéré comme stérile dès lors qu’il est désinfecté et dépourvu de risques de prolifération de micro-organismes. Le dispositif médical passé à l’autoclave doit être utilisé immédiatement après sa sortie de l’autoclave ou enveloppé dans un emballage qui permet de conserver sa stérilisation plusieurs jour ou semaines après la sortie de l’autoclave.

Seuls les autoclaves de classe B sont considérés comme de véritables stérilisateurs et par conséquent, peuvent être utilisés à l’hôpital ou dans le milieu médical.
Seuls les stérilisateurs de type B sont recommandés pour la stérilisation de dispositifs médicaux car ils permettent de traiter des dispositifs médicaux emballés.

Plusieurs dispositifs médicaux peuvent être stérilisés à l’aide d’un autoclave de classe B, tels que les dispositifs pleins (instrumentation chirurgicale…), creux (récipients, tubulures, matériel de diagnostic…) ou poreux (vêtements médicaux…) avec ou sans emballage.

L’hygiène est primordiale et doit être respectée dans tous les cabinets médicaux. La désinfection et la stérilisation du matériel permet d’éliminer tous les micro-organismes pathogènes présents sur votre matériel médical. La sécurité des patients est une exigence primordiale, et les médecins doivent répondre à des normes d’hygiènes strictes pour assurer une qualité des soins.

C’est pourquoi NM Médical a développé des instruments de désinfection et stérilisation de votre matériel médical (autoclaves, stérilisateurs, bacs à ultrasons…). Découvrez notre gamme d’autoclaves de classe B en acier inoxydable et finitions électro polies, respectant la norme EN13060. Tous sont dédiés à la stérilisation des corps creux, pleins, des charges poreuses et des objets emballés ou non. De plus, notre gamme complète est aussi composée de dispositifs d’acquisition des données des cycles de stérilisation avec enregistrement sur clé USB, d’imprimantes pour autoclave ou de papier adapté à ces mêmes imprimantes :

Autoclaves Midmark Classe B ; Autoclave à vapeur d'eau classe B Midmark 18L / 23L ; Autoclave icanClave classe B ; Autoclave Advance Pro 16L ; Autoclave Advance Pro 22L

Mais aussi des accessoires :

Rouleau papier pour imprimante - Boîtier Datalogger ; Boîtier Datalogger…

Les protocoles d'hygiène en cabinet médical sont très stricts. Ils imposent plusieurs étapes à respecter :

- Pré-désinfection : tremper le matériel médical dans du produit détergent désinfectant tels que Aniosyme DD1 – Hexanios G+R – Aniosyme PLA II

- Premier rinçage : rincer abondamment par trempage, ou par jet à l’eau du robinet ou à l’eau déminéralisée.

- Nettoyage : s’effectue dans un bain neuf avec le même détergent que celui utilisé pour la pré-désinfection

- Deuxième rinçage : rincer à nouveau par trempage, ou par jet à l’eau du robinet ou à l’eau déminéralisée.

- Séchage : le matériel médical est séché avant la stérilisation par autoclave ou désinfection à froid. Le séchage est réalisé avec un support propre, absorbant, non tissé ou avec un textile propre non pelucheux

- Désinfection chimique : désinfection totale à froid du matériel réutilisable et des dispositifs médicaux thermosensibles en utilisant le Steranios 2.% prêt à l’emploi.

Temps de trempage: 20 minutes (1 heure pour obtenir l’activité sporicide).

Temps de trempage: 10 minutes (30 mn pour obtenir l’activité sporicide).



C

Coronavirus

A la une de tous les journaux, le coronavirus nCov 2019 est le centre de toutes les préoccupations dans le domaine médical.

Qu’est-ce que le coronavirus nCov 2019 ? Quels sont les symptômes ? Et comment s’en protéger ?

Le coronavirus nCov 2019 est un virus à AR N (l'acide ribonucléique) responsable d’infections respiratoires et digestives qui touche aussi bien l’homme que l’animal. Il existe 7 formes différentes de coronavirus. 4 qui sont les moins graves : 229E, NL63, OC43, HKU1 et 3 plus dangereuses : SRAS-CoV, Mers-CoV et le 2019-nCoV identifié en Chine en 2019.

Les symptômes du coronavirus nCov 2019 apparaissent moins de 24h après l’infection : mal de tête, gorge irritée, toux, fièvre, sentiment général de malaise. Dans les cas les plus graves, le virus peut provoquer des maladies respiratoires inférieures comme la pneumonie ou la bronchite.

A ce jour, il n’existe aucun traitement pour soigner le coronavirus nCov 2019. Cependant, il est possible de réduire le risque d’infection en adoptant des gestes simples et en appliquant des mesures de protection simples. Pour limiter la propagation de l’infection du coronavirus, il est important de :

- se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou alors avec des solutions hydro-alcooliques tels que le Sanisnap Pro 500 Ml. Cette solution désinfectante s’utilise de manière quotidienne ou lors d’épidémies ou virus. Non irritant, sans odeur et sans alcool cette solution désinfectante laisse sur vos mains un film protecteur antibactérien qui assure jusqu’à 8 heures de protection. Ou alors avec des gels hydro-alcooliques Aniosgel 85, gel Alkafresh, gel Novo’life qui permettent de se désinfecter les mains rapidement sans eau.

- éviter les contacts avec les personnes malades

- ne pas se touche les yeux, le nez ou la bouche si les mains ne sont pas lavées

- porter un masque : se couvrir la bouche et le nez en cas de toux et d'éternuements, permet de prévenir la propagation de l'infection. Le masque FFP2, masque de protection respiratoire est le masque le plus adapté à cette situation. Cependant, le masque chirurgical permet de protéger son entourage et peut également s’avérer utile à condition de ne pas glisser sa main sous son masque pour se gratter le visage par exemple.



D

Draps d’examen

Le drap d’examen est un consommable à usage unique, indispensable dans tous les cabinets médicaux. Que ce soit pour des examens médicaux, des soins esthétiques ou des séances de massage, le drap d’examen est utilisé quotidiennement par les praticiens.

Sa fonction est triple :

1. Protection : il recouvre et protège la table d’examen, le divan gynécologique, la table de massage… Les draps d’examens offrent une résistance importante et une capacité d’absorption optimale afin de protéger la sellerie de tous les types de projections tels que le sang, le liquide pour injection, mais aussi les souillures, petits accrocs et déchirures infligés par les patients aux selleries. Les draps sont changés entre chaque patient afin de réduire le risque de transmission de germes. C’est la raison pour laquelle les rouleaux de draps d’examen sont prédécoupés, afin de faciliter le changement de drap entre chaque patient.

2. Hygiène : il réduit le risque de contamination, le contact avec des germes pathogènes et garantit ainsi le respect de l’hygiène lors de la consultation. Le praticien change le drap d’examen après chaque patient afin de réduire les risques de contaminations croisées. Il assure une bonne hygiène.

3. Confort : offre plus de confort au patient, qui le plus souvent est allongé sur le divan d’examen. Le contact direct du corps du patient sur la sellerie des divans, tables ou fauteuils d’examens peut provoquer une sensation de froid ou de chaud. De plus, lorsqu’un patient transpire, la sensation de coller à la sellerie est fortement désagréable. Les draps d’examen sont conçus pour atténuer ces sensations et offre une absorption optimale. Le patient est plus détendu et disposé à recevoir un examen.

Plusieurs types, formats, couleurs de draps existent. Il est important de choisir le drap d’examen adapté à votre activité. Les draps d’examen peuvent-être ouatés, plastifiés, gaufrés ou lisses :

- Les draps ouatés, en ouate de cellulose, les draps ouatés sont doux, résistants et adaptés à la majorité des consultations : Draps d’examen ouatés NM Médical 50x38 cm ; Draps d’examen ouatés Maxi 50x120cm ; Draps d'examen bactériostatiques ouatés SENTINELLE 50x38cm…

- Les draps plastifiés, le plus souvent utilisés en gériatrie ou gynécologie, les draps plastifiés possèdent une couche de ouate collée à une couche plastique imperméable : Draps d'examen plastifiés bleu - 6 rouleaux 30 g/m² ; Drap d'examen plastifié XL 70x200 cm – Bleu ; Draps d'examen plastifiés 50x115cm…

- Les draps gaufrés, ils disposent d’une ouate double épaisseur assemblée par procédé de gaufrage collage. Ils assurent une résistance élevée et plus de confort pour les patients : Draps d'examen gaufré 2 x 17 g/m2 50 x 38 cm; Draps d'examen gaufrés prestige blancs - 50/70 x 40/200 cm - 45 g/m² ; Draps d'examen gaufrés Med’Roll - 9 rouleaux 36 g/m²…


Le type de drap d’examen est important mais il primordiale également de choisir son drap d’examen en fonction de certains critères :

> La largeur : le format va dépendre de la taille de votre divan d’examen. Il est préférable d’opter pour un drap qui recouvre l’ensemble de la surface de votre table.

> La prédécoupe : elle facilite la manipulation des rouleaux lors des changements de draps. Les prédécoupes sont de 35cm, 38cm, 114cm et 190cm

> Le grammage : un grammage élevé garantit une meilleure résistance. Il est à privilégier pour éviter que le drap se déchire pendant un examen. De plus, il offre plus de confort au patient. Tous nos rouleaux ont une capacité comprise entre 30g/m² et 54g/m².

> La longueur : plus un rouleau est long, moins vous aurez besoin de le changer

La gamme de draps d’examen proposée par NM Médical est variée. Parmi nos produits, sélectionnez le mieux adapté à vos besoins entre des draps ouatés, gaufrés, plastifiés, semi-texturisés ou encore lavables. Certains draps sont eux colorés et parfaitement adaptés notamment à un service pédiatrique. Chaque rouleau de drap d’examen est conditionné sous un emballage individuel afin de respecter les normes d’hygiène édictées par la HAS. Quel que soit le type de drap d’examen sélectionné, vous bénéficierez d’une protection optimale pour votre mobilier médical : table d’examen, divan et fauteuil gynécologique ainsi que vos tables de massages et toute literie en milieu hospitalier.

 


E

Electrocardiogramme

L’électrocardiogramme – appelé aussi ECG - est un examen médical qui permet d’enregistrer l’activité cardiaque. Il est le tracé papier de l’activité électrique dans le cœur. Examen rapide, indolore et non invasif, il permet de compléter l’examen clinique du cœur et de détecter d’éventuelles anomalies ou pathologies, qui ne se seraient pas produites lors de la consultation avec le cardiologue. Il peut être effectué dans un cabinet médical, à l’hôpital, et parfois même à domicile.

L’électrocardiogramme est effectué à l’aide d’un appareil appelé électrocardiographe.

Lorsque le cœur bat, une impulsion électrique – appelée également onde - traverse le cœur. Cette onde provoque une contraction du myocarde afin d’expulser le sang du cœur. L’électrocardiographe permet de capter cette activité électrique, au moyen d’électrodes enduites d'une pâte conductrice et positionnées sur le patient au niveau de sa poitrine, de ses poignets et de ses chevilles.

Lorsque l’on est amené à consulter un cardiologue, un électrocardiogramme est fait systématiquement.

Le praticien réalise un électrocardiogramme pour plusieurs raisons :

  • L’ECG est effectué lorsque le patient présente des troubles du rythme tels que la tachycardie ou la bradycardie. Mais aussi si le patient est sujet aux malaises ou syncopes, ou encore s’il souffre de douleurs dans la poitrine.

  • L’ECG est également utilisé pour détecter certaines pathologies du rythme cardiaque, de la conduction de l’influx nerveux, du volume de certains composants du cœur, du muscle cardiaque, des coronaires (artères recouvrant la surface du cœur), du péricarde (enveloppe qui entoure le cœur), l’infarctus du myocarde, péricardite aiguë… Mais aussi des maladies non cardiaques comme des maladies pulmonaires (embolie pulmonaire) ou un déséquilibre en potassium par exemple.

  • L’ECG est un outil qui permet de surveiller certaines pathologies telles que l’angine de poitrine, l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque, les troubles du rythme, la récupération après une crise cardiaque ou encore l’insuffisance coronaire.

Lors d’un électrocardiogramme, le patient est allongé sur le dos, torse nu et sans bijoux. Au total, 12 électrodes sont déposées sur le corps du patient : thorax, jambes, bras et autour du cœur.

Ces électrodes sont reliées à l’électrocardiographe qui va enregistrer et fournir sur un papier millimétré, le tracé de l’activité électrique du cœur du patient, selon 12 axes différents.

L’ECG va donner des indications sur la fréquence à laquelle bat le cœur, la régularité des battements et si les secteurs sont anormaux.

L’ECG standard doit comporter plusieurs éléments :

  • Les dérivations qui renvoient une image particulière de l'activité électrique du cœur, selon la position des électrodes et la morphologie du cœur. Elles sont au nombre de 12 : 6 dérivations périphériques (dérivations des membres) et 6 dérivations précordiales (dérivations thoraciques).
  • L’identité du patient (nom, âge)
  • La date, l'heure du tracé et les circonstances de ce dernier (contrôle, douleur, palpitations…)
  • Un calibrage correct

Lorsqu’un ECG est normal, les caractéristiques sont les suivantes :

  • Rythme cardiaque normal > rythme régulier avec une fréquence cardiaque comprise entre 50 et 100 battements par minute.
  • L’onde P, qui correspond à la contraction des oreillettes, doit être suivie d’un QRS (contraction des ventricules).
  • L’espace entre deux QRS doit être identique.
  • Les morphologies de l'onde P de l'oreillette et du complexe ventriculaire QRS doivent être normales.

NM Médical propose une gamme complète d’électrocardiogrammes tels que des ECG à impression papier, avec visualisation sur écran, avec interprétation ou non des résultats, avec fonction de mémorisation ou portatif… Des plus grandes marques : Contec, Checkme Pro, Fukuda Denshi, Nihon Kohden, Edan…


Mais aussi des accessoires pour vous permettre d’être équipé au mieux avec du papier, des électrodes prégélifiées, spray de contact liquide, adaptateur à pince, sacoche….



G

Gel hydroalcoolique 

Le gel hydroalcoolique est une solution aseptisante cutanée qui permet de diminuer les contaminations interhumaines. La solution hydro alcoolique éradique 99% des bactéries. Indispensable dans un cabinet médical ou encore à l’hôpital, le gel hydro alcoolique assure l’hygiène des mains, et ce, grâce à ses propriétés bactéricides, fongicides et virucides.

Le gel hydro alcoolique est composé :

-          D’alcool : ce principe actif agit rapidement sur les bactéries, les virus et les champignons

-          D’un émollient : agent hydratant pour détendre et adoucir la peau (glycérine, aloe vera...)

-          D’un antiseptique : le plus souvent, de la Chlorhexidine à 0.5 %.

 

Le gel hydro alcoolique doit être appliqué sur des mains sèches et non souillées (pas de traces visibles de terre, de nourriture...). La solution hydro alcoolique s’utilise sans eau et agit par contact direct et mécanique, 30 secondes de frictions suffisent pour éliminer 99,9% des bactéries.

Pour une bonne application du gel hydro alcoolique, verser le gel hydro alcoolique dans le creux de la main (propre et sèche). Puis frictionner les mains :

  1. Paume contre paume en rotation
  2. Dos de la main, d’avant en arrière
  3. Dos des doigts, latéral
  4. Espaces interdigitaux, en faisant des allers-retours
  5. Les pouces, en rotation
  6. Les poignets, en rotation
  7. Les pulpes et les ongles sur la paume opposée

La friction doit se faire jusqu’au séchage des mains. Les gels hydro alcooliques permettent de désinfecter efficacement les mains. Pratiques, ils présentent l’avantage de ne nécessiter ni eau ni serviette. Cependant, le gel hydro alcoolique ne doit pas substituer au lavage des mains avec de l’eau et du savon. Il est préférable d’utiliser le gel hydro alcoolique lorsque nous n’avons pas d’eau et de savon à disposition, comme par exemple dans les transports, les magasins,...

La sécurité et l’hygiène des patients est une exigence primordiale. Les médecins doivent répondre à des normes d’hygiènes strictes pour assurer une qualité des soins, c’est pourquoi NM a sélectionné tous les produits nécessaires à la désinfection de vos mains. En format pocket, pompe, flacon ou bidon, découvrez toute la gamme de gels hydroalcooliques. Sans paraben, sans conservateur, sans parfum, hypoallergénique...Sélectionnez le gel antibactérien adapté à vos besoins... Des gels hydroalcooliques des plus grandes marques :

-          Wyritol : gel hydroalcoolique 5 l ; gel main désinfectant inodore 300 ml...

-          HygiPro : gel hydroalcoolique 250 ml

-          Diabelle Laboratoire, produit biocide, composé d’eau oxygénée à 110 volumes, de glycérine, d’alcool 96° Bio et d’eau : gel hydroalcoolique mains 100 ml

-          Laboratoires Anios, avec toute la gamme Aniosgel 85 NPC qui utilise une formule hypoallergénique et qui ne contient ni parfum ni colorant : Aniosgel 85 NPC - Gel hydroalcoolique antiseptique ; gel hydroalcoolique - Flacon 500 ml avec pompe doseuse ;

-          Phago’rub, référence de la désinfection des mains à l'hôpital avec une formulation spéciale peaux sensibles enrichie en agents hydratants et émollients (glycérine, alcool myristique) : gel hydroalcoolique Phago'rub 100 ml ; gel hydroalcoolique Phago'rub 500 ml avec pompe...

-          Novo’life, adapté à une utilisation haute fréquence grâce à sa formule adoucissante et naturelle à base de glycérine, d'agents cosmétiques naturels, d'émollients et d'adoucissants : gel hydroalcoolique Novo'life...

 

Grippe 

La grippe est une infection due aux virus influenzae de type A, B ou C. La grippe est une maladie qui va s’attaquer dans un premier temps au système respiratoire, puis à tout l’organisme. Très contagieuse, la grippe se transmet facilement  par voie respiratoire, mais aussi par la projection de gouttelettes chargées de virus comme les postillons, la toux ou les éternuements. Une personne peut également être contaminée par le biais des mains ou d’objets contaminés. Chaque année, cette maladie touche des millions de personnes. Elle peut dans certains cas, être fatale. Quels sont les symptômes de la grippe ? Comment la prévenir ? Quel est le traitement à suivre ?

Les symptômes de la grippe apparaissent généralement après une période d’incubation de 24 à 48 heures :

- Fièvre intense autour de 39°
- Courbatures
- Frissons
- Maux de tête
- Toux sèche
- Elle peut également se répercuter sur le système digestif (nausées, vomissements). On parle alors de grippe intestinale.

Lorsqu’une personne présente ces symptômes il est important de consulter son médecin suite à son examen clinique, va poser un diagnostic. 

Toutes les personnes peuvent attraper la grippe mais certains sujet sont plus sensibles et plus exposés, comme les médecins ; les infirmières ; les personnes âgées ; les femmes enceintes ; les bébés et les jeunes enfants ; les personnes dont le système immunitaire est affaibli… 

La prévention repose principalement sur la vaccination. Elle consiste à stimuler le système immunitaire afin qu’il fabrique des anticorps avant même d’avoir rencontré le virus. Le vaccin protège deux semaines après l’injection et doit être renouvelée chaque année. Il est conseillé d’adopter certains gestes afin de réduire au maximum la transmission du virus :

> Se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon : savon liquide antibactérien 300 ml Le Petit Marseillais ; Tomain crème lavante ; Distributeur aqua ; Distributeur automatique de savon et de gel ; Topmain savon liquide parfum pêche 500 ml ; Topmain savon liquide parfum pomme 500 ml ; Anios Safe savon doux haute fréquence ; Savon traditionnel de Marseille Gilbert ; Tork Premium savon liquide…

> Se couvrir le nez et la bouche avec le pli de son coude, lorsque l’on tousse ou éternue

> Utiliser un mouchoir à usage unique (à jeter ensuite à la poubelle) : Boîte de mouchoirs Purpulp ; Boîte distributrice mouchoirs Kleenex élégance…

> Porter un masque chirurgical : Masque chirurgical à liens 3M™ ; Masque de Chirurgien triple épaisseur vert …

>Eviter les contacts comme serrer les mains, embrasser ou partager des objets

>Bien aérer son logement

Certains traitements sont prescrits en cas de grippe et peuvent s’avérer efficaces :

Paracétamol : pour soulager les douleurs
Des antipyrétiques : pour faire baisser la fièvre
Les antibiotiques peuvent être prescrits en cas de surinfection bactérienne

Aussi, des méthodes naturelles sont utilisées pour accompagner les médicaments : 

- Pour combattre la déshydratation, boire beaucoup d’eau ou d’autres liquides (soupes, bouillons, jus de fruits…)
- Utiliser un humidificateur pour rendre plus fluides les sécrétions de mucus : Humidificateur AH 660 Medisana ; Humidificateur avec minuterie Ultrabreeze Medisana ; Humidificateur avec diffuseur aromatique AH 662 Medisana… 
- Bien se reposer 
- Désobstruer le nez avec du sérum physiologique : Sérum physiologique Gilbert ; Spray serum physiologique stérile Urgo 150ml…

 

 



M

Masque chirurgical

Le masque chirurgical est un dispositif médical qui permet de limiter la propagation de germes provenant de la bouche, du nez et des voies respiratoires de la personne portant le masque. Le masque chirurgical est composé d’une couche de tissu non tissé, non stérile mais filtrant, d’une barrette nasale qui permet de mieux ajuster le masque sur le visage, et d’élastiques à placer autour des oreilles. Les gouttelettes respiratoires sont retenues dans un écran filtrant non tissé, ce qui permet de se protéger mais de protéger aussi les personnes autour de nous.

La transmission d’agents infectieux peut se transmettre de deux façons :

- Par voie aérienne > transmission aéroportée par de fines particules de moins de 5 microns

- Par voie de gouttelettes > transmission par des gouttelettes de salive ou de sécrétions des voies aériennes supérieures

Le masque respiratoire doit être porté par :

- Les professionnels de la santé lors d’une intervention chirurgicale afin de protéger le champ opératoire ainsi que le matériel

- Les personnes contagieuses afin de protéger leur entourage et leur environnement

- Les familles ou les personnes qui se retrouvent en contact avec le patient contagieux  

Le port du masque est recommandé par l’OMS et les autres organisations de santé, pour se protéger de la transmission du coronavirus. Il est même obligatoire dans certains endroits tels que les transports en commun. Le fait de porter un masque ne dispense pas des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale à adopter. Pour rappel, il est recommandé de se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou du gel hydro alcoolique, de tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique, à jeter après utilisation et enfin, d’éviter les embrassades et les poignées de main.

Lorsque l’on met un masque, il est important de respecter certaines étapes afin de le porter correctement et en toute sécurité.

 

Etapes d'utilisation :

  1. Bien se laver les mains avec de l’eau et du savon ou avec un gel hydro alcoolique
  2. Placer le masque sur le visage dans le bon sens (la face colorée doit être à l’extérieur), passer les élastiques au niveau des oreilles
  3. Déplier le masque sous le menton afin d'avoir une protection complète
  4. Pincer la barrette sur le nez afin de prévenir les entrées d'air. Le masque doit couvrir la bouche, le nez et le menton.

Une fois que le masque est bien positionné, il ne faut plus le toucher. Si vous touchez votre masque, il faut impérativement vous laver les mains.

Véritable barrière au virus, le masque chirurgical permet de diminuer également la fréquence des contacts main-bouche. A usage unique, son utilisation ne doit pas dépasser 4 heures. Si le masque est touché par un agent infectieux, il est primordial de le jeter dans une poubelle munie d’un sac plastique, puis de le changer.

Cependant, l'efficacité de son action dépend de sa conception, de sa fabrication, de son ajustement et diminue  après un port de quelques heures. C’est pourquoi NM Médical a sélectionné toute une gamme de masques chirurgicaux de qualité :

-          Masque Aerokyn chirurgie à élastiques PLM01/boîte de 50

-          Masque de Chirurgien triple épaisseur vert

-          Masque chirurgical LCH TP II | Certifié CE

-          Masque chirurgical LCH anti-projection à visière panoramique, Type IIR 

 

Masque FFP2

Le masque FFP2, appelé aussi masque « bec de canard », est un masque de protection respiratoire filtrant contre les particules. Il protège celui qui le porte contre les aérosols liquides et solides. Le masque FFP2 filtre au moins 94 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur< 8 %). Cet appareil de protection respiratoire protège donc contre le risque de gouttelettes. Le masque FFP2 est composé d’une pièce faciale et d’un dispositif de filtration. Il dispose de plusieurs couches qui permettent d’optimiser la protection. Certains masques FFP2 disposent de ''soupapes'' respiratoires permettant un meilleur confort pour ceux qui les portent.

Cet appareil de protection respiratoire protège contre les virus de la grippe, l'influenza virus B, la grippe aviaire, le SARS-CoV, le SARS-CoV-2, la yersinia pestis, la mycobacterium tuberculosis et doit être porté par :

-          Tout le personnel soignant en contact avec des patients infecté ou possiblement infecté par le Covid 19 ou la grippe

-          Pour le personnel qui travaille dans des domaines tels que l’agroalimentaire, la fonderie, le bâtiment, l’industrie de verre, l’automobile, l’industrie pharmaceutique, les laboratoires...

Le masque FFP2 doit répondre à la norme « Norme EN 149 : 2001 » et doit comporter la mention « CE + n° organisme notifié ». La classification FFP1, FFP2, FFP3 s’effectue selon certains critères tels que l’efficacité de filtration, la fuite totale maximale vers l’intérieur, la résistance respiratoire.

Le fait de porter un masque ne dispense pas des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale à adopter. Pour rappel, il est recommandé de se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou du gel hydro alcoolique, de tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique, à jeter après utilisation et enfin, d’éviter les embrassades et les poignées de main.

D'une durée de vie équivalente à 8h, il est important de bien appliquer le masque FFP2 en respectant un certains nombres de consignes :

  1. Bien se laver les mains avec de l’eau et du savon ou avec un gel hydro alcoolique
  2. Sortir le masque de son plastique, séparer les élastiques en deux, positionner le masque avec la barrette en haut
  3. Positionner les élastiques, un sur la tête et l’autre dans le cou
  4. Pincer la barrette sur le nez et ajuster le masque au visage
  5. Vérifier l’étanchéité du masque en réalisant un fit-check. Ce test consiste à placer le masque sur le visage, prendre une grande inspiration, puis retenir sa respiration quelques secondes. Si l’étanchéité est bonne, le masque doit rester légèrement plaqué au visage. Si ce n’est pas le cas, il doit être réajusté et le fit-check réitéré.
  6. Une fois positionné, il est important de ne plus le toucher.

Véritable barrière au virus, le masque FFP2 permet de diminuer également la fréquence des contacts main-bouche. A usage unique, son utilisation ne doit pas dépasser 8 heures. Si le masque est touché par un agent infectieux, il est primordial de le jeter dans une poubelle munie d’un sac plastique, puis de le changer.

NM Médical a sélectionné pour vous toute une gamme de masques FFP2 de qualité :

-          Masque FFP2 Bte 25 (Certifié CE) - LCH

-          Aerokyn Mask FFP2 - Bec de canard - LCH

-          Masques de protection respiratoire FFP2 - 3M

 

Matériel médical

NM Médical accompagne les médecins depuis plusieurs années dans l’équipement de leur cabinet médical. Matériel médical, mobilier et fourniture, consommable médical, produits ménagers pour le nettoyage et la désinfection de votre cabinet… tout type de matériel médical est proposé par NM Médical.

Quelle que soit votre profession, médecin généraliste, infirmière, dermatologue, gynécologue, pédiatre, chirurgien, kinésithérapeute… NM Médical propose toute une gamme de matériel médical qui répond à vos besoins et couvre toutes vos exigences.

Notre matériel médical est réparti en différentes catégories :

Matériel de diagnostic

Le diagnostic repose sur un examen clinique et comprend généralement des palpations, des mesures de la tension ou du rythme cardiaque, une inspection, le contrôle des réflexes. Pour vous aider à poser un diagnostic fiable et précis, NM Médical propose du matériel de diagnostic généraliste tel que l’otoscope ; le pèse-personne ; stéthoscope ; thermomètre ; tensiomètres manobrassard, Manopoires, Maxi Cadran ou de poignet, matériel d’échographie. NM médical propose également du matériel de diagnostic spécialisé, audiomètre ; dermatoscope ; diagnostic urinaire, doppler ; ECG ; glycémie ; impédancemètre ; moniteur de surveillance ; loupe d’examen ; oxymètre de pouls ; ophtalmoscope ; optométrie ; pèse-bébés ; spiromètres et débitmètres. Pour accompagner votre matériel de diagnostic, NM Médical a sélectionné des accessoires de diagnostic : abaisse-langue ; accessoires ECG ; électrodes ECG ; gel de contact ; spéculum auriculaire et accessoires otoscope ; accessoires oxymètres de pouls.

Médecin généraliste

La médecine générale est une spécialité médicale qui assure comme fonctions la prise en charge globale ainsi que la continuité et la coordination des soins. I
La médecine générale est exercée par un médecin généraliste.
Le médecin généraliste se consacre à toutes les maladies et pathologies dans leur ensemble. Le médecin généraliste ne se limite pas à des groupes de maladies touchant un organe, un âge ou un sexe en particulier.
Le médecin généraliste peut exercer dans différentes structures : cabinet médical, maison de retraite, centre de santé, centre de protection maternelle et infantile, crèche, service de médecine à l'hôpital… mais il peut aussi intervenir à domicile.
Il est le premier interlocuteur du patient, peu importe son affection. Selon la pathologie du patient, le médecin généraliste va assurer la coordination avec ses confrères spécialistes.
La consultation chez le médecin généraliste va se dérouler en plusieurs étapes :

 

  • L’entretien avec le patient 

Le médecin traitant va poser plusieur

s questions précises au patient afin de connaître ses antécédents, les symptômes qu’il ressent. Si le patient présente déjà une pathologie connue, il va le questionner sur l’ancienneté de sa maladie et son évolution, les traitements en cours, les attentes du patient… Cette première étape de la consultation va permettre au médecin d’émettre une première hypothèse du diagnostic. L’anamnèse (récit des antécédents d'un malade) est le premier élément de l’examen médical. Etape primordiale pour aboutir au diagnostic.
Tous ces éléments de réponses vont déjà permettre d’orienter le médecin. Afin de confirmer ses hypothèses, le médecin va effectuer un examen physique.

  • L’examen physique 

L’examen clinique comporte plusieurs gestes :

  • L’inspection : le médecin généraliste va pendre les constantes vitales de son patient telles que la température, la pression artérielle, le pouls ; examen des tympans, de la gorge.
  • La palpation : cette méthode d’examen consiste à palper le corps du malade. Le médecin généraliste à l’aide de ses mains et de ses doigts va pouvoir effectuer un examen des ganglions, abdominal, gynécologique et rhumatologique.
  • L’auscultation : examen clinique qui consiste à écouter les divers bruits émis par les organes tels que le cœur, les poumons ou encore les intestins.
  • La percussion : il s’agit des tests des réflexes et neurologiques avec un marteau réflexe. Mais aussi la percussion abdominale (afin d’évaluer l’augmentation d’un organe mais aussi de détecter la présence d’un liquide) et pulmonaire.

Pour effectuer cet examen clinique, le médecin généraliste va utiliser un matériel médical bien précis :

  • Matériel de diagnostic généraliste tel que l’otoscope ; le pèse-personne ; stéthoscope ; thermomètre ; tensiomètres manobrassard, Manopoires, Maxi Cadran ou de poignet, matériel d’échographie
  • Matériel de diagnostic spécialisé : audiomètre ; dermatoscope ; diagnostic urinaire, doppler ; ECG ; glycémie ; impédancemètre ; moniteur de surveillance ; loupe d’examen ; oxymètre de pouls ; ophtalmoscope ; optométrie ; pèse-bébés ; spiromètres et débitmètres
  • Accessoires de diagnostic : abaisse-langue ; accessoires ECG ; électrodes ECG ; gel de contact ; spéculum auriculaire et accessoires otoscope ; accessoires oxymètres de pouls.

Suite à cet examen physique, le médecin généraliste va pouvoir poser son diagnostic. Un certain nombre de décisions peuvent découler de cette étape de la consultation :

  • Le médecin traitant peut prescrire au malade des examens complémentaires (prises de sang, prélèvement de tissus, radios…)
  • Le médecin généraliste va proposer une solution médicamenteuse ou non.
  • Il va orienter son patient vers un spécialiste selon la pathologie du patient
  • Il peut déclencher des soins d’urgence ou une procédure d’hospitalisation.
  • Il délivre un certificat d’arrêt de travail

Le médecin généraliste est soumis au secret professionnel appelé serment d’Hippocrate. 
Pour devenir médecin généraliste, 9 années d’études en formation médecine sont nécessaires pour obtenir le diplôme d’Etat de Docteur en Médecine.

Matériel de diagnostic

Le diagnostic repose sur un examen clinique et comprend généralement des palpations, des mesures de la tension ou du rythme cardiaque, une inspection, le contrôle des réflexes. Pour vous aider à poser un diagnostic fiable et précis, NM Médical propose du matériel de diagnostic généraliste tel que l’otoscope ; le pèse-personne ; stéthoscope ; thermomètre ; tensiomètres manobrassard, Manopoires, Maxi Cadran ou de poignet, matériel d’échographie. NM médical propose également du matériel de diagnostic spécialisé, audiomètre ; dermatoscope ; diagnostic urinaire, doppler ; ECG ; glycémie ; impédancemètre ; moniteur de surveillance ; loupe d’examen ; oxymètre de pouls ; ophtalmoscope ; optométrie ; pèse-bébés ; spiromètres et débitmètres. Pour accompagner votre matériel de diagnostic, NM Médical a sélectionné des accessoires de diagnostic : abaisse-langue ; accessoires ECG ; électrodes ECG ; gel de contact ; spéculum auriculaire et accessoires otoscope ; accessoires oxymètres de pouls.



O

Otite

L’otite est une infection et une inflammation de l’oreille. Très fréquente chez l’enfant, elle touche aussi les adultes. L’otite peut concerner une ou deux oreilles.

Il existe différents types d’otites :

> L’otite externe : c’est une inflammation du conduit auditif externe. Cette inflammation peut être due à une bactérie ou à un champignon. Les causes de l’otite externe sont soit un contact répété du conduit avec des objets servant par exemple au nettoyage des oreilles, soit une présence d’eau dans le conduit, après une douche ou un bain. Cette affection de l’oreille est aussi appelée otite du baigneur.

Les symptômes de l’otite externe sont des douleurs plus ou moins intenses ; une sensation de pression dans l’oreille ; des démangeaisons et irritations dans et autour du canal externe de l’oreille ; une perte progressive de l’audition… Pour soigner l’otite externe, le médecin va prescrire des antibiotiques pour traiter l’infection bactérienne, des corticoïdes qui permettent de limiter les gonflements, enfin un antifongique pour le traitement d'une infection fongique.

> L’otite moyenne aiguë : l’inflammation se situe au niveau de l’oreille moyenne et du tympan (membrane fibreuse qui sépare l’oreille externe et l’oreille moyenne). L’otite moyenne aiguë est liée à une infection bactérienne ou virale. L’otite moyenne aiguë est causée soit par une bactérie dans 60 à 70 % des cas (haemophilus influenzae, pneumocoque...), soit par un virus (virus respiratoire syncytial, virus para-influenzae, rhinovirus...).

Les symptômes de l’otite moyenne chez l’adulte sont des bourdonnements d’oreilles ; des sensations de vertiges ; une douleur pulsatile qui peut, dans certains cas, irradier jusque dans la tête ; une sensation d’oreille bouchée ; une sensation de baisse d’audition. Le diagnostic de l’otite s’effectue en observant le tympan, avec un microscope. Si les symptômes sont modérés et que le patient ne présente pas de douleurs ou de fièvre, des antibiotiques ne sont pas prescrits. Si le sujet est un enfant de moins de deux ans, qu’il ressent des douleurs intenses et présente une fièvre supérieure à 39°, une antibiothérapie est alors indiquée.

>L’otite séreuse : l’otite séreuse est une inflammation localisée au niveau de l’oreille moyenne. Elle est accompagnée d’un liquide séreux jaune derrière le tympan. L’otite séreuse touche les enfants et les adultes, mais est plus fréquente chez les enfants âgés de 1 à 8 ans.

L’otite séreuse survient le plus souvent à la suite d’une infection respiratoire d’origine virale. Indolore, elle présente des symptômes tels qu’une sensation d’oreille bouchée ; des bourdonnements ; une surdité partielle ; ou encore, des troubles de l’équilibre.

> L’otite barotraumatique: lésion des tissus de l’oreille qui est provoquée par les variations de la pression et des volumes gazeux dans l’oreille lors de la plongée, ou encore dans la phase de décollage ou d’atterrissage d’un avion.

Les symptômes surviennent généralement au moment où le sujet est confronté à un changement de pression. Cela se manifeste par une douleur vive au fond de l’oreille ; une perte auditive ; des vertiges ; nausée ; des saignements suite à une perforation du tympan.


Les otites sont diagnostiquées grâce à un matériel spécifique et adapté. NM Médical vous propose toute une gamme d’instruments médicaux pour vous accompagner dans vos diagnostics, avec du matériel de qualité, précis et efficace.

Notre gamme particulièrement variée d’otoscopes contient des appareils à éclairage direct, à fibre optique ou avec LED. L’avantage de l’éclairage LED réside principalement dans le renvoi des couleurs, d’une valeur généralement supérieure à 90% pour les couleurs rouges. La lumière est généralement plus homogène. De plus, les LED consomment moins d’électricité, permettant d’améliorer l’autonomie des piles, jusqu’à plus de 10 heures.

Les otoscopes proposés par NM Médical possèdent des fonctionnalités additionnelles telles que la portabilité, l’option Otoscreen, différentes couleurs… :

L'otoscope, instrument médical qui permet d’inspecter le conduit auditif externe et du tympan : Otoscope Smart LED 5500 Spengler ; Otoscope WelchAllyn - Macroview LED manche batterie lithium ; Otoscope Heine Beta 400 avec poignée à piles 2,5V ; trousse diagnostic ORL Heine K100…

 



S

Soins et pansements

Une large gamme de produits pour soigner et protéger une blessure ou une plaie dans les conditions d’hygiènes les plus strictes. Retrouvez des compresses de gaze ; compresses en non-tissé. Toute une gamme de pansements : pansements adhésifs ; pansements stériles ; pansements injection ; pansements à découper ; pansements enfants ; pansements résistants à l’eau ; pansements doigts, articulations et pieds ; pansements avancés. Pour l’infirmerie médicale, NM Médical propose du coton, du sparadrap ; des désinfectants et soins. En ce qui concerne les sutures et ligatures : sets de suture ; sutures adhésives ; colles et agrafeuses. Enfin découvrez nos soins d’orthopédie : cryothérapie, thermothérapie ; bandages ; filets tubulaires ; contention…

 

Stéthoscope

Le stéthoscope est un dispositif médical qui consiste à écouter les divers bruits émis par les organes tels que le cœur, les poumons ou encore les intestins. Cet instrument acoustique transmet et amplifie les bruits par résonnance, ce qui va permettre au médecin d’ausculter le patient, d’écouter les sons internes de son corps et de poser un diagnostic.
Le stéthoscope est un dispositif médical utilisé par les médecins généralistes, pédiatres, kinésithérapeutes, cardiologues ou encore les pneumologues.
Avec un stéthoscope, plusieurs auscultations sont effectuées par le médecin :
L’auscultation pulmonaire : le médecin va poser le stéthoscope sur le devant et l’arrière du torse de son patient afin d’écouter les bruits pulmonaires normaux et anormaux (dits bruits adventices). A l’auscultation pulmonaire, le bruit normal que le médecin va entendre grâce à son stéthoscope s’appelle le murmure vésiculaire.

  • L’auscultation abdominale : le médecin va déposer la membrane sur le ventre du patient afin d’écouter les bruits hydro-aériques intestinaux ainsi que les souffles vasculaires.
  • L’auscultation cardiaque et vasculaire : le praticien va maintenir la membrane sur le cœur du patient et être attentif aux bruits systoliques et diastoliques.

Il existe des stéthoscopes classiques et des stéthoscopes électroniques.

Le stéthoscope classique est composé :

  • de deux embouts auriculaires: le médecin va les introduire dans ses oreilles. Ces deux embouts vont permettre de  transmettre le son et d’isoler l’oreille des sons ambiants.
  • de deux tubes auriculaires: ils vont permettre de transmettre le son vers les oreilles
  • d’une lyre: partie métallique du stéthoscope qui maintient le stéthoscope fixé sur les oreilles du médecin
  • d’une tubulure: ce tube souple en plastique transmet le son du pavillon vers la lyre. Certains stéthoscopes sont équipés d’un double tube afin d’offrir une meilleure qualité d’écoute et plus de précision.
  • d’un pavillon : c’est cette partie qui va être déposée sur la peau du patient. Constitué d’une membrane, le pavillon va permettre de capter les sons. Il existe des stéthoscopes équipés d’un double pavillon avec une membrane et une cloche. La membrane est utilisée pour écouter les sons à haute fréquence et la cloche pour les basses fréquences.

Quant au stéthoscope électronique, il est composé d’un microphone placé dans le pavillon. Il permet une amplification du son ainsi qu'un filtrage électronique des bruits ambiants. Le stéthoscope électronique, à la différence du stéthoscope classique, possède un écran LCD rétro éclairé, ce qui permet au praticien d’observer le rythme cardiaque du patient en temps réel. Certains modèles de stéthoscopes, proposent un enregistrement des données sur un pc.

NM Médical, propose des stéthoscopes adaptés à toutes les professions (kinésithérapeute, cardiologue, pédiatre, pneumologue, médecin généraliste…) et offre le choix entre plusieurs modèles (un ou deux pavillons, simple ou une double tubulure, membrane simple ou double fréquence...) :



U

Urgences

Matériel médical destiné aux urgentistes et soins de premiers secours. Retrouvez tout le nécessaire pour :

  • - La réanimation : défibrillateur, laryngoscope
  • - L’oxygène : aspiration médicale, oxygénothérapie, insufflateurs
  • - Immobilisation et transfert : attelles, colliers cervicaux, couvertures de survie, brancards et évacuation
  • - Premiers secours : trousses de secours, armoires de secours, soins oculaires, mannequins de secourisme, garrots