Quantcast
Plus que pour profiter de LA LIVRAISON GRATUITE !*hors mobilier et livraison spéciale

Oxymètres de pouls

A la recherche d’un oxymètre de pouls de bonne qualité pour vos examens de santé ? Sur notre site, découvrez une large gamme de produits de qualité sélectionnés chez les marques médicales expertes du marché : ENVITEC, COLSON, SPENGLER et bien d’autres.

Notre gamme d’oxymètres de pouls

Notre gamme d’oxymètres est variée. Parmi nos produits, vous trouverez des oxymètres avec arrêt automatique, enregistrement et/ou transfert des données, avec rétroéclairage ou non et bénéficiant de plages de précision plus ou moins précises. Certains, comme l’oxymètre de pouls sans fils de iHealth est même associé à une application mobile permettant de suivre les données des patients.

Tous nos dispositifs sont compacts, légers et facilement transportables. Chaque oxymètre est également sélectionné pour sa qualité et sa praticité. Parmi notre gamme, élisez simplement celui qui correspond à vos besoins et s’adapte le mieux à votre profession.

21 Article(s)

Page :
  1. 1
  2. 2
par page

21 Article(s)

Page :
  1. 1
  2. 2
par page

Zoom sur l’oxymètre de pouls

L’oxymètre de pouls délivre un signal vital pulmonaire informant le praticien sur la saturation artérielle de l’hémoglobine du patient. C’est pourquoi on l’appelle également saturomètre.

L’oxymètre est indispensable notamment dans les quelques cas suivants :

  • Lors d’une opération chirurgicale, pour s’assurer de la bonne saturation sanguine (SpO2) du patient. Lors d’une anesthésie générale, celle-ci doit d’ailleurs être supérieure ou égale à 95%. En revanche, un taux inférieur à 90% est révélateur d’un manque d’oxygène dans le sang. Pour éviter les lésions irréversibles, une action rapide des professionnels de santé est indispensable.

  • Lors de toute admission en soins intensifs ou en unité de réanimation pour prévenir une éventuelle dégradation subite de l’état de santé du patient.

  • En règle générale, dans tous les cas ou une hypoxie est suspectée.

  • Pour surveiller le comportement respiratoire nocturne en cas d’insuffisance respiratoire chronique.

  • En cas de présence de pathologies cardiaques, de problèmes pulmonaires ou de perte de conscience.

  • Pour le suivi de patients sous oxygénothérapie.

L’oxymètre permet d’alerter rapidement le praticien qu’une désaturation du sang en oxygène est en train d’arriver. Sur chaque oxymètre et lorsque la saturation diminue, un léger bruit se fait entendre, permettant au professionnel de santé de réagir en temps réel.

 

Quel oxymètre choisir ?

Faire son choix parmi les différents types d’oxymètres de pouls n’est pas chose facile. Voici une liste des types existants :

  • Le doigtier souple : c’est l’oxymètre de pouls le plus courant. L’appareil se compose de 2 parties : un boîtier indépendant permettant le réglage de la mesure et un capteur sous forme de doigtier. Le capteur s’adapte ensuite à la taille du doigt. Il ne doit pas être trop serré pour que la circulation sanguine et donc l’examen, se déroule sous les meilleures auspices. Le capteur traditionnel de l’oxymètre s’adapte généralement pour des doigts de 0,8 à 2,5 cm (hors pouce).

  • Les bandes autocollantes pour le front. Il suffit de placer un capteur au milieu du front du patient. Ce capteur est relié à une sonde qui transmet ensuite les informations à un boîtier. On utilise ces bandes quand les doigts ne peuvent pas être utilisés (à cause du vernis à ongles par exemple).

  • Le capteur d’oreille : il est à placer au lobe de l’oreille. En effet, il s’agit d’un des endroits du corps les plus sensibles à la vasoconstriction. C’est pourquoi on le privilégie le plus souvent.

  • Les bandes autocollantes pour la main ou le pied. Elles sont seulement utilisées en pédiatrie. Elles entourent totalement le poignet ou le pied du bébé, les doigts étant trop petits pour effectuer une mesure précise.

 

Fonctionnement de l'oxymètre de pouls

Un oxymètre de pouls est composé d’un capteur, d’un moniteur avec affichage et d’un câble. Le capteur est posé sur le doigt (ou “lit vasculaire pulsatile”) et détecte le flux sanguin qui y circule : le pouls est ensuite affiché sur le moniteur, tout comme la saturation du sang en oxygène (SpO2).

Pour fonctionner, le capteur émet une lumière rouge avec deux longueurs d’ondes différentes qui traversent les tissus. Un récepteur placé de l’autre côté du capteur récupère ensuite la lumière ayant traversé les tissus et délivre ses mesures.

La molécule d’hémoglobine comporte 4 atomes de fer : chacun capture de l’oxygène dans les poumons et le distribuent ensuite dans le corps le long du parcours. Plus l’hémoglobine est chargée en oxygène, plus elle absorbe de l’infrarouge. Plus elle libère de l'oxygène, plus elle sera perméable à la lumière rouge. Grâce à cela, l’oxymètre peut donc déterminer la saturation du sang en O2.

Une courbe d’oxymètre normale doit être régulière. Si elle ne l’est pas, cela peut être symptomatique d’une hypoxie sévère. Attention cependant : quelques facteurs peuvent venir troubler le résultat de l’oxymètre :

  • Présence de vernis à ongles sur le doigt,

  • Doigt mal positionné ou trop gros, endommageant le capteur,

  • Hypothermie,

  • Anémie,

  • Hypotension artérielle,

  • etc.

 

A vous maintenant de choisir l’oxymètre qui vous conviendra le mieux.