Sparadrap

Professionnel de santé, l’heure est venue de vous réapprovisionner en sparadrap de qualité pour vos manipulations médicales du quotidien ? Notre gamme de produits est large et constituée de sorte à subvenir à tous vos besoins médicaux. Choisissez le produit qui vous convient le plus parmi les marques URGO, BSN MEDICAL ou encore KLINION.

Notre gamme de sparadraps

Notre gamme de qualité professionnelle est composée de sparadraps variés. Vous en trouverez tissés, prédécoupés, microporeux ou non, blancs, transparents ou de couleur chair. Chacun s'adapte plus ou moins à votre besoin.

Par exemple, le sparadrap Hypafix BSN Medical est à privilégier pour les injections. Le sparadrap 3M Transpore quant à lui a la particularité de se découper dans les 2 sens assurant une utilisation facile idéale pour les services urgentistes où la rapidité est de mise. Sinon, vous pouvez aussi vous diriger vers le sparadrap Micropore 3M santé : celui-ci peut se présenter directement sur dévidoir.

Chaque sparadrap composant notre gamme est particulièrement résistant et de qualité. Faites dès maintenant votre choix pour le produit le plus adapté à votre spécialité.

32 Article(s)

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
par page

32 Article(s)

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
par page

A quoi sert le sparadrap ?

Le sparadrap permet de fixer des pansements ou des compresses. Il est essentiel pour éviter l’exposition d’une plaie à l’air libre et éviter qu’elle ne s’infecte.

Il peut aussi être utilisé à l'hôpital ou dans le cadre des soins infirmiers pour fixer des cathéters ou des drains sur la peau. Très fréquemment utilisé après l’injection hypodermique, les laboratoires d'analyse médicales ont une consommation souvent très importante de sparadrap médical et doivent faire attention de ne pas se retrouver à court.

Bien souvent, le sparadrap est constitué de mousse de polyuréthane, mais on peut aussi en trouver fait de tissu ou de papier. Tous sont hypoallergéniques, c’est-à-dire qu’ils sont faits de sorte à éviter toute réaction allergique chez le patient. Enfin, la plupart sont très extensibles de façon à être posés facilement au regard des différentes articulations.

Néanmoins, aussi fiable que soit le sparadrap, celui-ci a ses limites. Il se salit rapidement et doit être changé fréquemment pour permettre une bonne tenue ou une bonne cicatrisation de la plaie, malgré sa qualité.

 

Pansements et sparadraps : la grande histoire

Le sparadrap n’a pas toujours existé tel qu’on le connaît, bien au contraire. L’importance de la désinfection d’une plaie pour permettre sa cicatrisation n’a été approuvée qu’au 19ème siècle seulement. L’usage de pansements propres et stérile est alors recommandé, notamment par les infirmières de l’époque. Et avec cela, les premiers sparadraps. On les appelait d’ailleurs bandes Gauthier.

Le premier vrai pansement cicatrisant quant à lui a été inventé par Auguste Lumière au XXème siècle. A l’époque, il s’appelle le Tulle gras et a la propriété d’être stérile, semi-occlusif et non adhérent. Véritable petite révolution, ce pansement réduisait de 30% le temps de cicatrisation.

Depuis lors, le pansement a encore évolué : hydrocolloïdes dans les 80 puis hydrocellulaires ensuite… Aujourd’hui, chaque plaie du quotidien a son propre pansement, et cicatrise en quelques jours seulement.

 

Comment fonctionne le sparadrap ?

Utiliser du sparadrap est très simple, il suffit de dérouler délicatement le rouleau de tissu, plastique ou papier puis de découper un morceau d’une largeur équivalente à la plaie à couvrir. Retirez soigneusement l’ailette de protection avant d’appliquer le sparadrap sur le dispositif à recouvrir.

Il existe néanmoins quelques précautions à prendre pour éviter une quelconque transmission d’impuretés. Par exemple, il convient pour le praticien ou l’infirmier(e) de ne pas toucher à mains nues la partie adhésive du sparadrap. De même, n’appliquez jamais directement le sparadrap sur une peau lésée ou sous tension.

Pour une meilleure adhésion du sparadrap, la peau autour de la plaie doit avoir été désinfectée avec un antiseptique puis avoir été séchée.  

 

Choisir le bon sparadrap

Face à la grande variété de sparadraps qu’il existe sur le marché, ce n’est pas toujours facile de faire son choix rapidement. Pour vous aiguiller, voici quelques types de sparadraps disponibles sur le marché :

  • Le sparadrap tissé. C’est un sparadrap peu extensible mais particulièrement résistant, du fait justement de son tissage.

  • Le sparadrap non tissé. Particulièrement souple, le sparadrap non tissé est plus extensible que le sparadrap tissé. Il permet donc une adhésion optimale à la peau du patient sur tout type de relief anatomique.

  • Le sparadrap microporeux. Sa particularité est de laisser passer davantage l’air ambiant.  Il est particulièrement recommandé sur une peau fragile ou très abîmée.

  • Le sparadrap en tissu. Le tissu est la matière à privilégier pour fixer des instruments médicaux type cathéter. Sinon, vous pouvez aussi opter pour des sparadraps en soie synthétique.

 

Certains sparadraps peuvent éventuellement être enduits de produit hydratant ou cicatrisant. Il suffit de faire votre choix en fonction de ces critères parmi notre gamme de produits.