Quantcast
Plus que pour profiter de LA LIVRAISON GRATUITE !*hors mobilier et livraison spéciale

Thermomètres

Nous proposons des thermomètres médicaux de qualité professionnelle qui vous permettront de poser facilement vos diagnostics. Nous avons sélectionné pour vous des marques fiables et reconnues sur le marché de la santé : ThermoFlash, Braun, Hartmann...

Notre gamme de thermomètres

Notre gamme est composée de thermomètres électroniques, à infrarouges et à gallium. Parmi nos produits, nous vous recommandons le ThermoScan Pro sans contact. Il est conçu pour éviter les risques de contaminations et permet même une prise de température des bébés pendant leur sommeil, des bains et des biberons.

Nos appareils sont sélectionnés selon de hauts critères de qualité et de praticité. Choisissez dès maintenant le modèle adapté à vos besoins !

27 Article(s)

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
par page

27 Article(s)

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
par page

Zoom sur le thermomètre médical

Le thermomètre médical est un instrument qui mesure la température du corps humain. Il décèle donc si une personne a de la fièvre (température du corps anormale) et permet au praticien d’établir un diagnostic rapidement. La fièvre peut en effet être le symptôme de beaucoup de maladies :

  • La grippe,

  • L’otite,

  • La rougeole,

  • La méningite,

  • Etc.

 

L’histoire du thermomètre

Dans les années 90 et même avant, on utilisait principalement des thermomètres au mercure, mais ceux-ci ont depuis été bannis de France. Pour cause : le mercure peut provoquer de sérieuses intoxications s’il est ingéré en grande quantité.

En cas de casse, des vapeurs toxiques entraînent des symptômes ressemblant à une grippe et provoquent des nausées. En cas de contact cutané également, le mercure peut entraîner de graves problèmes en passant dans le sang. Le thermomètre au mercure contient environ 0,1 mL de cette substance : une trop petite quantité pour une intoxication grave. Il a cependant été retiré des rayons en 1999.

Ces thermomètres ont été remplacés par des thermomètres au gallium (une substance argentée), ou encore au Galinstan (un mélange de gallium, étain et indium). Enfin, des thermomètres à liquide rouge ou bleu existent également. Ils sont à base d’alcool ou de dérivés de pétrole, et inoffensifs.

 

Quel thermomètre choisir ?

Il existe de nombreux types de thermomètres. Nous avons regroupé ici les principaux :

  • Le thermomètre électronique, à cristaux liquides : il est constitué de bandelettes de plastique. A l’intérieur de celles-ci, on trouve des cristaux liquides. Sous la chaleur, les cristaux apparaissent. Il est alors possible de lire la température sur une échelle graduée. Composé de capteurs électroniques, ce type de thermomètre est précis et performant.

  • Le thermomètre à infrarouge: il fonctionne comme le thermomètre électronique. Il a pour particularité de déterminer la température sans contact physique avec le patient, en fonction de la chaleur dégagée par le corps. Pour un résultat optimal, comptez entre 8 et 30 secondes en fonction des thermomètres.

  • Le thermomètre à gallium : en verre gradué, il comporte un réservoir rempli de métaux liquides (gallium, étain et indium). Sous l’effet de la chaleur, les métaux se dilatent dans le corps du thermomètre. Grâce aux graduations, on peut lire la température.

  • Le thermomètre tétine. Comme son nom l’indique, le thermomètre tétine se place dans la bouche du nourrisson pour une prise de température facile.

 

Fonctionnement du thermomètre

Le fonctionnement du thermomètre varie en fonction de la voie d’administration. Voici les plus courantes :

  • Voie tympanique : dans un premier temps, il faut débloquer le conduit auditif afin d’atteindre le tympan. Pour cela, tirez doucement l’oreille de votre patient vers l’arrière. Dans un second temps, placez le thermomètre dans l’oreille : il doit entièrement remplir le conduit auditif. La voie tympanique est celle qui permet la mesure la plus rapide de la température : elle est à privilégier, quelle que soit votre spécialisation.

  • Voie buccale : il faut placer la sonde sous la langue, à côté de la base de la langue. Il faut ensuite que le patient ferme la bouche et respire par le nez. Attention cependant : il ne faut pas prendre la température après une ingestion d’aliments chauds, ceux-ci pouvant fausser le résultat.

  • Voie rectale : ce type de prise de température doit être privilégiée chez les enfants de 2 ans ou moins. Le patient doit être allongé sur le ventre ou sur le côté. Le thermomètre se place dans le rectum. La température quant à elle s’affiche au bout d’environ deux minutes.

  • Voie axillaire : calez la sonde dans le creux de l’aisselle de votre patient. Celui-ci doit alors plaquer son bras contre son thorax. Veillez à ce que l’aisselle soit parfaitement sèche, de façon à ce que l’air ambiant ne fausse pas le résultat.

Une température corporelle normale varie d’une voie d’administration à l’autre : de 36.6° à 38°C par voie rectale, de 35.5 à 37.5°C par voie buccale, de 34.7 à 37.3 par voie axillaire ou encore de 35.8 à 38°C par voie tympanique.

 

Votre profession requiert un thermomètre médical ? Choisissez-en un dans notre gamme en fonction du type de patient à traiter, de la vitesse d’affichage, de la température et du mode d’utilisation souhaité.