Tulle Gras

Qu’est ce qu’un tulle gras ?

On désigne le tulle gras comme un pansement dont la trame est à maillage plus fin qu’à l’accoutumée et imprégné de vaseline ainsi que d’une solution hydrocolloïde pour améliorer les capacités d’absorption initiales du pansement. Il s’agit souvent de tulle gras « non médical » car il ne contient ni antiseptique, ni antibiotique, ni « facteur de cicatrisation ». Néanmoins, la présence de vaseline et d’hydrocolloïde permet généralement d’accélérer le processus de guérison de la plaie du patient en créant un environnement humide mais non comprimé.

Il existe des tulles gras contenant en plus des antibiotiques ou des antiseptiques. Ceux-ci sont à utiliser avec précaution, en fonction du type de plaie présentée par le patient.

Comment fonctionne le tulle gras ?

En phase de bourgeonnement puis d’épithélialisation de la plaie, le tulle gras exerce une action pro-inflammatoire qui est un facteur de croissance favorisant la formation de bourgeons charnus de granulation, ou tissus conjonctifs jeunes. De ce fait, le tulle gras va accélérer la prolifération des fibroblastes et l’arrivée de la phase d’épidermisation, centripète à partir des bords de la plaie.

Aucun produit ne correspond à la sélection

Le tulle gras

Les avantages du tulle gras

Malgré le fait qu’il soit de moins en moins utilisé par les professionnels de santé, le tulle gras comporte de nombreux avantages. Le premier réside dans le fait qu’il est un pansement primaire polyvalent et peu coûteux.

A la différence des pansements classiques, le tulle gras peut également rester en place longtemps sans coller ni arracher les bourgeons de la plaie. Il épouse parfaitement les formes de la plaie sans y adhérer, pour permettre une cicatrisation rapide.
Enfin, grâce au corps qu’il contient, le retrait du tulle gras est presque totalement indolore : un avantage non négligeable pour le patient !

Les inconvénients du tulle gras

Les inconvénients du tulle gras résident principalement dans le type de corps gras qu’il contient. Auparavant, il était constitué principalement de baume du Pérou, un allergène fort dont l’adhérence à la plaie était source de douleurs pour le patient. Préférez donc sans hésitation le tulle gras moderne à base de vaseline.
L’autre inconvénient du tulle gras est qu’il vous demande une attention toute particulière au moment de choisir sa taille. En effet, vous devez bien sélectionner le tulle gras idéal en fonction de la taille de ses mailles. Gardez en tête que plus les mailles sont larges, plus les bourgeons de la plaie peuvent passer au travers et générer douleurs voire hémorragie lors de la réfection ou du changement du pansement. Ce risque est minimisé pour les autres types de pansements.

L’histoire du tulle gras

Le tulle gras a pour la première fois fait son apparition pendant la première guerre mondiale, d’après les travaux de recherche d’Auguste Lumière. Ce premier tulle gras était à l’époque enduit de baume du Pérou (une résine brune épaisse d’origine naturelle), de paraffine et également d’huile d’olive.
Depuis lors, le tulle gras fut énormément utilisé. Mais trop peu absorbant et parfois douloureux, il nécessitait une évolution notable.
Aujourd’hui, le tulle gras nouvelle génération est désigné par les termes d’interface ou de pansement gras. Comme vu précédemment, il permet désormais d’accélérer de façon notoire le processus de cicatrisation d’une plaie aiguë.

Comment poser un tulle gras ?

Le tulle gras est à appliquer directement sur la plaie du patient puis à recouvrir d’un pansement secondaire absorbant. Avant la pose, veillez à bien nettoyer puis à désinfecter la plaie du patient de sorte d’éviter les risques d’infection.
Le tulle gras doit ensuite être changé régulièrement tous les 2 à 3 jours dépendamment du niveau de cicatrisation. Celui-ci dépend d’un grand nombre de variables différentes : couleur de peau, âge du patient et bien sûr de la localisation de la plaie.
Pour finir, afin de faciliter le retrait du tulle gras, préférez l’utilisation de vaseline ou de sérum physiologique.

Indications et contre-indications à l’utilisation de tulle gras

Le tulle gras est tout indiqué pour le soin des plaies post-opératoires suturées et la protection des plaies superficielles en phase d’épidermisation / bourgeonnement. On peut donc utiliser le tulle gras pour la cicatrisation des escarres mais aussi pour l’ensemble des plaies faiblement exsudatives : plaies superficielles ou en voie d’épidermisation, dermabrasion, brûlures, plaies des épidermolyses bulleuses…

En revanche évitez à tout prix d’utiliser le tulle gras lorsque le patient présente une allergie aux composants du pansement. De la même façon, le tulle gras ne conviendra pas en cas de plaie fortement exsudative : il ne sera pas suffisamment absorbant pour éviter une macération et donc une possible infection de la plaie.
Il ne vous reste plus qu’à sélectionner le tulle gras idéal grâce aux conseils fournis par nos soins. Dans notre gamme, vous trouverez de nombreux pansements de traitement des plaies de la marque KLINION, pour tous les usages.