Chercher du contenu, un article..

Cabines de téléconsultation : une réponse aux déserts médicaux ?

Avec la crise sanitaire, le recours à la téléconsultation médical n’a cessé d’augmenter. Le covid a accéléré et favorisé cette pratique. Plusieurs cabines de téléconsultations ont été installées en France : quelle est cette nouvelle solution ? Comment fonctionne-t-elle ? Est-elle une réponse aux déserts médicaux ?

 

La démocratisation de la téléconsultation

Depuis plusieurs années, la téléconsultation essaye de se faire une place dans le quotidien des français. Le principe est simple, la téléconsultation permet de consulter en vidéo son médecin et de recevoir une ordonnance électronique. Sceptiques face à cette nouveauté, les français ont continué de privilégier la consultation physique avec leur médecin. Mais la crise sanitaire a bouleversé nos habitudes et a fait évoluer les mentalités. La téléconsultation a connu un vrai boom et s’est nettement imposée pendant la pandémie. Avant le confinement, le nombre d’actes à distance s’élevaient à 10 0000 par semaine. En avril 2020, la barre du million par semaine était franchie. Pendant la crise du Covid-19, les français redoutaient de se rendre chez leur médecin et préféraient éviter les cabinets médicaux. La téléconsultation a donc pris le relais et a été un outil efficace dans la lutte contre le Covid-19. Pourquoi choisir la téléconsultation ? Elle permet de simplifier la prise en charge et le suivi des patients, que ce soit pour le renouvellement d’une ordonnance ou dans le cas d’un suivi médical régulier d’un patient atteint d’une maladie chronique. La consultation en ligne répond également aux problèmes de mobilité, pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer. Enfin, elle permet d’éviter de passer du temps en salle d’attente, et réduit ainsi le risque de contamination. La téléconsultation est une solution efficace dans certains cas mais, n’est pas adaptée à toutes les situations. L’absence d’examen médical reste la limite principale de la téléconsultation.

 

La technologie au service de la télémédecine

Avec la téléconsultation, l’accès aux soins a évolué et cette nouvelle solution médicale s’est largement démocratisée. La crise sanitaire a favorisé l’explosion de certains secteurs d’activités en laissant place à de nouvelles innovations technologiques : les cabines de téléconsultation. Medadom, start-up de la French Tech 120, a joué un rôle majeur dans le développement de la télémédecine. L’entreprise propose deux solutions pour faire appel à un médecin : soit depuis le domicile via l’application mobile soit dans une cabine de téléconsultation. Plus de 1000 cabines et bornes ont été installées sur le territoire français. Elles sont situées dans les pharmacies, Ehpad, entreprises, mairies et collectivités territoriales. L’objectif : offrir au plus grand nombre une consultation avec un médecin en moins de 10 minutes pour les soins non programmés. Les cabines de téléconsultation sont équipées d’un grand écran avec une caméra et de dispositifs médicaux connectés : otoscope, dermatoscope, oxymètre, thermomètre, tensiomètre et stéthoscope. Les informations sont transmises en temps réel au médecin, afin qu’il puisse affiner son diagnostic. A la fin de la vidéo-consultation, le patient obtient un compte rendu médical ainsi qu’une ordonnance. La cabine est nettoyée et désinfectée après chaque patient. La téléconsultation est conseillée quand le malade n’a pas de médecin traitant ou qu’il n’est pas disponible rapidement. Cette solution est adaptée aux affections aiguës bénignes telles que la grippe, l’angine, mais également pour le renouvellement d’ordonnances : « Il est important de savoir que 85 % des soins non programmés peuvent être solutionnés par une téléconsultation. Cela permet de soulager les services d’urgences vers lesquels les patients se tournent souvent quand ils n’ont pas d’autres solutions, mais aussi les médecins traitants » explique Nathaniel Bern, le co-fondateur Medamom. Cette innovation technologique, répond également à une problématique de plus en plus inquiétante : les déserts médicaux.

 

Lutter contre les déserts médicaux

La désertification médicale est une source de préoccupation majeure pour une partie des français dont l’accès aux soins est devenu de plus en plus difficile. Le nombre de médecins diminue dans certaines régions et les nouvelles générations ne sont pas suffisamment nombreuses pour compenser ces départs. Les déserts médicaux touchent plusieurs régions de France. Pour pallier au manque de médecins, certaines villes se sont déjà tournées vers les cabines de téléconsultation. C’est le cas dans l’Ain, premier département de France à avoir mis en place les cabines de téléconsultation. Ce département français fait face à une problématique de désertification importante de médecins : il compte 6,9 % de médecins pour 10 000 habitants, alors que la moyenne en France est de 8,9 %. Près de 15% de la population du département de l’Ain n’a pas de médecin traitant et sur certains secteurs ce chiffre atteint les 20%. Quatre villes ont déjà été équipées de ce dispositif innovant : Montréal-la-Cluse, Belley Bourg-en-Bresse, et Saint-Julien-sur-Reyssouze. Une cinquième borne devrait être installée d’ici peu de temps. Cette nouvelle technologie, permet de lutter contre les déserts médicaux, de désengorger les cabinets médicaux et d’offrir un service à tout le monde. L’idée n’est pas de remplacer une vraie consultation. La cabine de téléconsultation propose un outil de santé complémentaire mais qui, dans les cas les plus complexes, ne peut pas être utilisée lorsqu’un examen clinique est nécessaire.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *