Chercher du contenu, un article..

Chute des températures et retour du froid : quelles conséquences sur le corps humain ?

Écharpe, gants, bonnet ! Vous êtes prêts à affronter l’hiver et ses températures négatives. Il est vrai que cette période de l’année est propice aux maladies telles que la grippe, l’angine, la bronchite…mais le froid n’est pas uniquement synonyme de maladies. Il est aussi très bénéfique pour le corps, à condition de bien y faire face.

Le froid favorisant certaines maladies

Les virus hivernaux sont à l’origine d’épidémies telles que la grippe, la gastro-entérite, la bronchite ou encore la bronchiolite chez les enfants. Ces infections affectent chaque année des millions de personnes. La transmission de ces virus s’effectue via deux vecteurs. Soit, ils se contractent par voie aérienne. Cela veut dire qu’il se transmettent par l’inhalation de gouttelettes de salive, de postillons ou d’éternuements émis par une personne infectée. Ou alors, ils peuvent également se transmettre par les mains (par exemple, la poignée de main avec une personne infectée), par le contact d’objets sur lesquels se trouvent des gouttelettes de salive d’une personne contaminée (ascenseur, couverts, tétine…).  Ce phénomène de transmission est accentué l’hiver, les virus se propagent plus facilement lorsqu’il fait froid. Plusieurs explications à cela. D’une part, l’hiver est plus propice aux rassemblements intérieurs, les personnes se retrouvent plus souvent dans des espaces confinés et peu ventilés. Cela favorise la circulation du virus entre les personnes, et le risque d’infections croisées augmente. D’autre part, en hiver le corps est plus fragile et les cellules immunitaires fonctionnent beaucoup plus lentement. Cela laisse du temps au virus pour s’installer. Enfin, en hiver les muqueuses nasales sont beaucoup plus asséchées. Le corps à sa méthode à lui pour réchauffer l’air froid inspiré avant son arrivée dans les poumons, mais cela assèche le mucus tapissant les muqueuses nasales ce qui permet aux virus de pénétrer plus facilement dans notre corps.

 

Se prémunir des virus de l’hiver

Il est possible d’éviter tous ces virus hivernaux en adoptant les bons gestes barrières. Grâce à ces gestes simples, vous pourrez éviter grand nombre de ces pathologies. Le plus souvent, une personne malade est contagieuse un jour précédent l’apparition des symptômes, et ce pendant 5 à 7 jours. C’est pourquoi il est recommandé de porter un masque jetable dès l’apparition de vos symptômes et en cas de contact avec des personnes vulnérables (personnes âgées, bébés, femmes enceintes, personnes ayant une maladie chronique). Les mains sont les vecteurs principaux de transmission, il est donc primordial de bien se laver les mains et ce, régulièrement (après avoir éternué ou toussé, après chaque sortie, après être allé aux toilettes, avant de cuisiner, avant de s’occuper d’un enfant…). Selon les autorités sanitaires, le nettoyage de mains avec de l’eau et du savon reste la solution la plus efficace. En effet, le nettoyage des mains à l’aide d’un gel hydroalcoolique, n’éliminerait pas tous les germes. Il est important également, d’aérer tous les jours votre maison pendant 5 à 10 minutes. Enfin, utilisez un mouchoir à usage unique et jetez le dans une poubelle après utilisation. Au-delà des virus, le froid a de réels impacts sur le corps tels que des douleurs articulaires plus fréquentes, une augmentation de l’afflux sanguin, une accélération du rythme cardiaque, augmentation du risque de déclarer un accident cérébral… Cependant, le froid n’a pas que des effets négatifs.

 

De nombreux bienfaits

En hiver et lorsque les températures chutent, il est important de bien se protéger et d’adopter certains gestes simples afin d’éviter d’attraper froid (sans mauvais jeu de mots !) mais aussi, pour empêcher la diffusion du virus. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le froid présente de nombreux bénéfices. Déjà, il permet de brûler des calories ! Mais ne vous méprenez pas, le froid ne vous fera pas maigrir mais il va permettre à la graisse du corps de puiser dans ses ressources et brûler plus de calories. Le froid est utilisé pour diminuer la douleur, réduire l’inflammation et l’afflux sanguin dans les articulations enflammées. D’ailleurs, le traitement par le froid est de plus en plus utilisé pour traiter certains maux, il s’agit de la cryothérapie. Autre effet bénéfique, le froid améliore la circulation sanguine. En effet, lorsqu’il fait froid, le cœur se met à battre plus vite, et cela entraîne une accélération de la circulation sanguine. Par conséquent, les organes vitaux reçoivent du sang plus rapidement et la microcirculation est stimulée. Enfin, le froid a un impact positif sur le sommeil. Dormir dans une pièce avec une température comprise entre 15 et 20 ° permet un sommeil réparateur.

Alors, finalement, allez-vous préférer les vacances d’hiver à celles de l’été ?

 

Retrouvez notre gamme sur notre site internet

 

Gel hydroalcoolique Anios

 

Masque Chirurgical Bleu Type I avec élastiques LCH

 

 

 

 

 

 

Pour rappel : porter un masque ne dispense pas des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale à adopter. Il est recommandé de se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou du gel hydro alcoolique, de tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique, à jeter après utilisation et enfin, d’éviter les embrassades et les poignées de main.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *