Les patients atteint de diabète le savent, il faut faire très attention aux infections et aux blessures de leurs pieds. Le pied diabétique peut connaitre une grande variété de problèmes : neuropathie, des anomalies vasculaires, « la mobilité articulaire limitée» et autres conséquences des troubles métaboliques…

De nombreux patients ont des ulcères récurrents qui, dans 40% des cas, peut conduire à l’amputation, allant d’une amputation d’un orteil à une amputation au-dessus du genou.

Classification du pied diabétique

Niveau 0: La peau est intacte, il n’y a aucune plaie ouverte. Cependant, il peut y avoir quelques déformations : orteils en griffe, métatarsien déprimé… Il peut aussi y avoir une hyperkératose (formation de cals excessive).

Grade 1: Ulcère superficiel, limité au derme.

Plaie du pied

Plaie du pied diabétique

Grade 2: La lésion est plus profonde et s’étend à l’os, les tissus conjonctifs, les tendons et la capsule articulaire. Il n’y a pas d’abcès ou d’ostéomyélite (infection de l’os ou la moelle osseuse).

Grade 3: Les dommages atteint des tissus plus profonds avec osetmyelitis.

Grade 4: Gangrène (mort du tissu) d’un ou plusieurs orteils ou d’une partie de l’avant-pied.

Grade 5 : la gangrène de la partie principale du pied provoque :
– Des lésions nerveuses, ou neuropathie,
– Des problèmes vasculaires ou réduction du flux sanguin vers les jambes et les pieds
– Une mobilité des articulations limitée

Mesures préventives

Il y a quatre mesures préventives,:
1. informer le patient et les équipes soignantes du diabète et des risques
2. Donner des conseils pédicures
3. Donner une prescription sur la manière de se chausser
4. Dépistage annuel des facteurs de risque.

Soins Klinion indiqués pour le traitement des plaies du pied diabétique

Le Klinisoft  pour protéger la plaie
La pommade L-Mesitran

Comments are closed.