Chercher du contenu, un article..

Innovation robotique et Santé

« Un robot n’est pas tout à fait une machine. Un robot est une machine fabriquée pour imiter de son mieux l’être humain » Isaac Azimov

Zoom sur les innovations robotiques présentées lors de l’université d’été e-santé.

Lors de l’université d’été de la e-santé qui s’est déroulée à Castres le 5 juillet, le concours Chatbot Challenge for Healthcare a révélé des projets les plus innovants les uns que les autres.

Le but était d’imaginer, en une journée, un Chatbot (petit robot de conversation), capable de lutter contre la malaria et l’anémie (carence en fer) en Afrique. Le concours a réuni une Soixante de participants composés de médecins, informaticiens et commerciaux.

Christophe Guillot, directeur SI Digital & CRM des laboratoires Pierre Fabre rappelle qu’ en « Afrique tout le monde à un téléphone , cette technologie est susceptible d’aider à la prévention, de diminuer les longues files d’attente dans les centres de santé ou encore de mesurer le degré d’une urgence ».

Sur le continent africain, chaque année 400 000 personnes meurent de la malaria, dont  plus de 50% causés par une prise en charge trop tardive.

Et Les grands gagnants sont ?

Palu Play, dont la mission est d’éduquer les enfants à l’école, sur les bons réflexes à avoir contre les sources d’infection de la Malaria.

La moitié de la population mondiale est exposée au risque de Paludisme, soit 3,2 milliards de personnes. Le Paludisme ou Malaria est causé par des parasites du genre Plasmodium qui sont transmis aux humains par les piqûres de moustiques vecteurs infectés appartenant à l’espèce Anopheles.

Le second projet récompensé est  Malaria Aide. Destiné aux professionnels de santé, les Chatbots seront utilisés pour constituer une base de données permettant de localiser les foyers de l’épidémie.

Carte des foyers d’épidémie de la malaria

carte du monde avec les foyers d’épidémie du paludisme source: OMS

Et du côté de la E-health World Monaco ?

Lors de la 3ème édition de la E-health world Monaco, des robots humanoïdes tels que Pepper et Kompai ont été présentés. Les robots humanoïdes, au sein du milieu hospitalier, sont utilisés comme média de collaboration entre un patient et le personnel de soin.

Ceci permet un gain de temps considérable dans l’accompagnement des personnes âgées et dépendantes, mais également de soulager les équipes médicales.

A titre d’exemple, le robot Kompai peut interagir avec son entourage et rappeler les heures de prise médicamenteuse. Dans le cadre d’une urgence nécessitant une prise en charge rapide, il est capable d’alerter une plateforme d’assistance. Enfin il aide au lever et déplacements des personnes agées ou en situation d’handicap.

 

En somme les innovations robotiques santé sont loin de nous avoir livré tous leurs trésors d’ingénierie. Mais il est un domaine où la robotique a déjà une place de choix ,celui de la chirurgie.

 

 

 

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *