Chercher du contenu, un article..

Protection H1N1 : Les indispensables !

Comment se protéger du virus H1N1

Selon les différents scénarii possibles la grippe A H1N1 pourrait toucher dans les prochains mois jusque 20 à 30 millions de français. Vous trouverez ici tous nos conseils pour se prémunir au mieux de la pandémie : protection individuelle, désinfection des surfaces, diagnostic au quotidien et élimination des déchets potentiellement contaminés… Notre gamme d’articles anti-H1N1…

Remarque : en raison des difficultés d’approvisionnement liées au développement rapide de la pandémie, nous sommes amenés à adapter noter offre continuellement afin de pouvoir vous proposer en permanence des produits disponibles et efficaces. Ainsi les articles proposés ci-dessous seront peut-être indisponibles dans les semaines à venir au profit de nouvelles références équivalentes que vous retrouverez sur notre page spéciale protection grippe A H1N1 en cliquant sur ce lien : protection H1N1. Pour les délais de livraison et grandes quantités, nous vous invitons à vous rapprocher de notre service Grands Comptes : 0825 85 75 65 / [email protected]

 
La transmission du virus A H1N1 est de 2 types : aéroportée et par contact inter-humain. 
 
Les principales précautions pour lutter contre la propagation du virus sont donc :
 
•le port d’un masque de protection (ces masques sont ceux qui sont destinés aux personnes bien portantes directement en contact avec les personnes porteuses du virus, et à ceux qui veulent se protéger du virus.),
 
Masques FFP 3 pour une protection à 99%
Masques FFP 2 pour une protection à 94 %


• Protocole de désinfection des mains : le lavage et la désinfection fréquente des mains avec une solution hydro-alcoolique selon le protocole en vigueur.

Flacon de gel hydroalcoolique 75 ml à avoir toujours sur soi (pour la désinfection après les transports par exemple).
Flacon de gel hydroalcoolique 250 ml pour une désinfection à la maison ou sur son lieu de travail.
Flacon de gel hydroalcoolique 500 ml pour les lieux publics ou utilisation haute fréquence (cabinet médical par exemple).
Bouteille de gel hydroalcoolique 1 L Pour utilisation intensive et partagée.

• la désinfection des surfaces potentiellement contaminées est indispensable, cette recommandation est d’autant plus valable au sein des cabinets médicaux.

Lingette active sur H1N1 pour petites surfaces et matériel
Spray actif sur H1N1 pour surfaces larges
Aérosol actif sur H1N1 pour surfaces sensibles

Lunettes de protection afin de se protéger contre les projections et la contamination par voie oculaire.
Lunettes de protection :
• Un diagnostic suivi et une surveillance de votre température afin de réduire la pandémie et prendre les bonnes mesures au bon moment.

Thermomètre sans contact, surveillez rapidement votre température et celle de votre entourage sans risque de contamination croisée :

• Gérer les déchets à risques infectieux afin d’éviter toute contamination extérieure / contamination croisée :

Sac de déchets toxiques :

• En cas d’intervention dans un milieu à risque, optez pour le kit complet de protection contre la grippe A H1N1
Le kit complet de protection grippe A :

• Le malade grippé ou se sentant grippé doit porter un masque anti-projections dès les premiers symptômes grippaux et dès qu’il est en contact avec un soignant ou en présence de toute personne l’approchant à moins de un mètre.

Le masque anti-projections(de type « chirurgical »)

Dans l’attente d’un vaccin contre la grippe A H1N1, le respect des mesures d’hygiène standard reste le moyen de précaution le plus efficace contre la pandémie.

Pour rappel, la souche grippale est un mélange de 4 virus différents d’origine porcine, aviaire et humaine.
Comme tous les virus de la grippe, le pathogène responsable de la grippe A H1N1 appartient au groupe des virus enveloppés.
L’efficacité d’un produit désinfectant sur de tels virus est prouvée par son efficacité sur le virus BVDV et le Vacciniavirus.

Compléments d’information : le masque chirurgical :

Destiné à éviter lors de l’expiration de celui qui le porte, la projection de sécrétions des voies aériennes supérieures ou de salive pouvant contenir des agents infectieux transmissibles :
– par voie de gouttelettes (transmission par des gouttelettes de salive ou de sécrétions des voies aériennes supérieures) ;
– ou par voie aérienne (transmission aéroportée par de fines particules de moins de 5 microns).
Porté par le patient contagieux, dès les premiers symptômes, pour prévenir la contamination de son entourage et de son environnement.
A jeter dès qu’il est mouillé ou souillé, dans une poubelle si possible équipée d’un couvercle et munie d’un sac plastique. L’élimination se fait par la filière des ordures ménagères. Un double emballage est recommandé pour préserver le contenu du premier sac en cas de déchirure du sac extérieur, lors de la collecte.
Puis se laver les mains à l’eau et au savon ou se les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique.

Compléments d’information : Masques FFP2

Destiné à protéger le porteur contre les risques d’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne. Il le protège a fortiori aussi contre le risque de transmission par gouttelettes.
Il est composé d’une pièce faciale (demi-masque ou masque complet) et d’un dispositif de filtration.
Sa durée de protection varie entre trois et huit heures, mais il est difficilement supporté au delà de quelques heures (voir recommandations du fabricant).
Une fois mis en place, le masque ne doit plus être touché. Une fois enlevé, il ne doit pas être réutilisé. Il doit être changé immédiatement en dehors de la présence du patient, chaque fois qu’il est souillé, mouillé, ou mal positionné sur le visage.
Le port de masques de type FFP2 est préconisé pour les personnels de soins lors des phases de transmission interhumaine et pandémique et pour les personnes à risque majeur d’exposition (proximité de moins de un mètre d’une personne malade), tels que les professionnels de santé au contact des malades.

Procédure pour la friction hydro-alcoolique :

Durée de la procédure : 20-30 secondes.
1- Remplir la paume d’une main avec le produit hydro-alcoolique, recouvrir toutes les surfaces des mains.
2- Frictionner Paume contre paume par mouvement de rotation
3- Le dos de la main gauche avec un mouvement d’avant en arrière exercé par la paume droite, et vice et versa.
4- Les espaces interdigitaux paume contre paume, doigts entrelacés, en exerçant un mouvement d’avant en arrière.
5- Les dos des doigts en les tenantdans la paume des mains opposées avec un mouvement d’aller-retour latéral.
6- Le pouce de la main gauche par rotation dans la paume refermée de la main droite, et vice et versa.
7- La pulpe des doigts de la main droite par rotation contre la paume de la main gauche, et vice et versa.

6 comments

  • Trés bon article qui reprend les éléments essentiels. Toutefois, il faut souligner que le taux de mortalité est extrêmement faible (ce qui est rassurant) mais qu’il existe deux problématiques pas ou peu soulignées: le fait que cette grippe cible des sujets jeunes et en bonne santé, ce qui est trés inhabituel par rapport à la grippe saisonnière. Par ailleurs, un certains nombre de cas grave nécessitant une mise sous oxygenation extra corporelle sont recensés (jusqu’à 15 fois plus qu’avec une grippe classique) ce qui risque de mettre les services d’urgence et de réanimation sous tensions, alors que le système, affaiblis par les différentes réformes de la droite au pouvoir craque déjà de toutes part!

  • Merci pour votre commentaire,

    effectivement, il s’agit de ne pas être trop alarmistes et dans le cadre de l’annonce de la pandémie, tout le monde conviendra qu’il vaut mieux prévenir que guerir.

    Ainsi toute la gamme de matériel médical présentée ci-dessus, se trouve aujourd’hui disponible et la meilleure barrière au virus de la grippe H1N1.

  • De mon point de vue, le bilan est là : Il n’y a pas eu d’épidémie massive, l’action du gouvernement n’a pas été futile. On peut effectivement reproché un mangue d’organisation et de cohérence au niveau de la campagne de vaccination, les médecins généralistes auraient dû pouvoir vacciner en cabinet. Au moins, cette pandémie restera une "bonne" expérience.

  • J’ai bien aimé merci pour l’article

  • Je voulais vous remercier pour cet article

  • Ce blog est rentré dans mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *