Chercher du contenu, un article..

Tensiomètre, lequel choisir?

Manopoires, manobrassards, tensiomètres électroniques, au poignet ou au bras, vous ne savez lequel choisir ! Vous êtes un professionnel de santé ou peut-être une personne hypertendue qui souhaite contrôler sa tension. Voici quelques indications qui pourraient bien vous aider à faire un choix, le bon.

Les tensiomètres manuels, points faibles/points forts:

Le manobrassard:

Le tensiomètre manobrassard, également appelé Vaquez-Laubry (du nom de ses créateurs), dispose du manomètre directement fixé sur le brassard. Le manomètre est le système de mesure qui permet donc de lire la tension du patient. Dans le cadre du manobrassard, la mesure se lira directement sur le bras. Premier tensiomètre à avoir été commercialisé, beaucoup de médecins se portent encore vers ce type d’appareil. Le manobrassard a fait ses preuves et reste le seul appareil qui peut se fixer au bras du patient au moyen d’une sangle. Les sangles permettent d’adapter le brassard plus facilement suivant la morphologie du patient. Au contraire du velcro, qui peut se détacher, les sangles assurent un meilleur maintien sur le bras du patient. Toutefois, le manobrassard peut s’avérer difficile à placer sur des personnes âgées, sur des enfants ou des nourrissons en raison de son poids et du manomètre placé sur le brassard. Les médecins pédiatres ou les gériatres se dirigeront donc plus facilement vers le manopoire qui dispose d’un brassard plus léger et donc plus facile à placer. En revanche, pour ne pas avoir à supporter toute la journée le poids du manomètre sur la poire, certains médecins privilégieront encore ce type de tensiomètre. Les médecins ayant affaire à des morphologies de patients différents devront également en acquérir plusieurs s’ils veulent l’utiliser sur des nourrissons, des enfants ou sur des personnes avec des problèmes de surpoids.

Le manopoire:

Le tensiomètre manopoire, ou Lian (également du nom de son créateur), dispose du manomètre au niveau de la poire. La poire est la partie de l’appareil qui permet de gonfler le brassard pour prendre la tension. 70% des tensiomètres vendues sont désormais des manopoires. Quelles sont les raisons de cette engouement pour ce produit ? Le manopoire, comme le manobrassard, utilise la méthode auscultatoire pour prendre la tension. Au contraire du manobrassard, le manopoire permet de changer le brassard très rapidement en retirant simplement le tube ou en dévissant le raccord en métal qui relie le manomètre au brassard. Les médecins peuvent donc passer d’un brassard classique à un brassard obèse ou nourrisson en quelques secondes. Plus léger au niveau du brassard, le tensiomètre manopoire est donc plus simple à poser sur le bras du patient. Si le brassard est plus simple à retirer, il va s’en dire que son remplacement en cas d’usure est également plus simple. Le manopoire peut donc s’utiliser sur des personnes aux morphologies bien différentes. Un point considéré comme un avantage pour des médecins généralistes qui disposent de patients bien différents dans leur file active.

Les tensiomètres électroniques :

Préambule sur les tensiomètres électroniques:

Chaque gamme a ses avantages et ses inconvénients, c’est une évidence. Si les tensiomètres électroniques au poignet ont toujours été attaqués pour leur fiabilité dans la mesure de la pression artérielle, qu’en est-il exactement aujourd’hui ? Deux petites remarques pourraient simplement répondre à cette question pour bien comprendre que leur fiabilité ne peut plus être remise en question. Tout d’abord, les tensiomètres électroniques sont de plus en plus utilisés par les professionnels de santé. Une donnée très pratique qui peut être prise en compte lors de consultation à l’extérieur par exemple. D’autre part, les appareils d’’auto-mesure sont validés par des associations comme l’AFSSAPS (Association Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé), l’AAMI (Association for the Advancement of Medical Instrumentation) ou BHS (British Hypertension Society) et dispose, dans leur grande majorité, d’une classification OMS qui permet de garantir un bon rapport visuel de la tension. Les tensiomètres poignet arrivent donc désormais sur le marché avec des validations de l’auto-mesure, avec une classification OMS mais aussi avec un mode arythmique. Ces évolutions sur le marché des tensiomètres poignet garantissent une grande fiabilité.

Les tensiomètres électroniques, points faibles/points forts:

Souvent utilisés dans le cadre de l’’auto-mesure pour surveiller par exemple un problème d’hypertension, les tensiomètres électroniques connaissent un véritable engouement. Attention toutefois à ne pas se porter vers des produits non agréés par des associations comme l’Afssaps ou l’AAMI. La prise de la tension artérielle dans le cadre de l’hypertension est une pratique suffisamment essentielle pour ne pas se porter vers des produits de faible qualité. Avant d’acheter, vérifiez donc que les produits sont bien validés par ces associations pour l’’auto-mesure et qu’ils disposent d’un mode arythmique qui permet à l’appareil de détecter un trouble du rythme. On n’est jamais trop prudent et il y va de votre santé !

Les tensiomètres poignets :

Si leur fiabilité n’est donc plus à prouver avec les améliorations technologiques qu’ils ont connues depuis une vingtaine d’années, le tensiomètre poignet est l’appareil le plus utilisé dans le cadre de l’’auto-mesure. Facilement transportable, le tensiomètre poignet sera très utile pour des personnes souvent en déplacement. Le tensiomètre électronique dispose donc d’un brassard que l’on place sur le poignet. Le manomètre (électronique), d’où cette appellation, est placé directement sur le brassard ce qui est effectivement un gain de place évident. Le brassard est auto-gonflable et son utilisation en est donc facilitée. Pour une auto-mesure fiable, l’utilisation du tensiomètre poignet requiert néanmoins quelques précisions. Le tensiomètre poignet, une fois placé, doit être porté à hauteur du cœoeur pour une auto-mesure satisfaisante. Le tensiomètre poignet permet donc de le transporter plus facilement, de le placer plus facilement qu’un tensiomètre électronique à bras pour les personnes vivant seules. Utilisable sur des enfants mais aussi sur ses adultes ou sur les personnes souffrant d’obésité, le tensiomètre électronique poignet conquiert de plus en plus de médecins lors des consultations à l’extérieur.

Les tensiomètres électroniques au bras:

Pourquoi se porter vers un tensiomètre au bras plutôt que vers un tensiomètre poignet ? Le tensiomètre au bras, qui se rapproche d’un manopoire, est sûrement l’appareil le plus classique et peut-être le plus simple à utiliser. Le brassard peut se remplacer aisément. Les personnes ayant du surpoids pourront donc se tourner vers un brassard obèse pour l’’auto-mesure. Cependant, ce tensiomètre est plus difficile à poser qu’un tensiomètre poignet pour des personnes vivant seul et nécessite quelques ajustements. Le tube du brassard doit être positionné sur l’artère huméral et le patient doit être, soit allongé, soit assis. Le tensiomètre électronique au bras peut se connecter à un transformateur pour gagner en puissance et en rapidité. A vous, désormais, de faire votre choix…


Tensiomètres manobrassards, NM Médical vous conseille:

– Spengler Artéria, Ref. NM: 21847. Un bon rapport qualité/prix pour un tensiomètre avec un brassard en coton.

– Spengler Vaquez Laubry CLassic, Ref. NM: 900447. C’est le produit de référence Spengler. Une excellente qualité de finition et de fabrication avec brassard coton et cuir pleine fleur


Tensiomètres manopoires, NM Médical vous conseille:

– Colson Azea, Ref. NM: 27654. Un très bon premier prix même s’il reste un peu juste pour une utilisation intensive.

– Spengler Lian Classic, Ref. NM: X0419. Un tensiomètre avec un double tubulure qui permet un gonflage et un dégonflage du brassard deux fois plus rapide. Le brassard en coton est très rigide et lavable. Dispose d’une grosse poire. Seul bémol: impossible d’adapter d’autres brassards.


Tensiomètres électroniques au poignet, NM Médical vous conseille:

– Praxiline BPM-Atmos Wrist, Ref. NM: 29129. Idéal pour la suveillance quotidienne de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque. Dispose de la validation clinique AAMI et EN1060-4.

– A&D UB 511, Ref. NM: 27640. Un des produits les plus complet et sensible du marché, ultra compact,c’est un excellent rapport qualité/prix. Dispose d’une double validation BHS et Afssaps et d’une classification OMS ainsi que d’un mode arythmique.


Tensiomètres électroniques au bras, NM Médical vous conseille:

– Praxiline BPM-Atmos UPper Arm, Ref. NM: 29310. Un excellent produit avec un confort d’utilisation et une précision optimum. Livré avec trousse de rangement et piles. Dispose également de la validation clinique Afssaps et AAMI.

– Omron M6 Confort, Ref. NM: 27701. Dispose d’un brassard thermoformé pour adulte et obèse. Système « Intellisense » pour un calcul de la tension pendant le processus de gonflage avec une pression adaptée.


 

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *